Il serait formidable d’avoir un tracking ID Google Analytics différent pour votre site de production et de pré-production. N’est-ce pas ?

Ceci éviterait d’avoir le même tracking ID sur tous vos sites. Pas bien !

Et tout cela serait géré à partir d’un conteneur Google Tag Manager. Encore mieux.

Note de la rédaction : Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec la configuration des environnements dans Google Tag Manager, je vous conseille de lire le précédent tuto (sinon vous allez galèrer un peu…)

Mais si vous comprenez le mécanisme des environnements et des publications de version avec Google Tag Manager, vous vous demandez certainement comment gérer correctement les propriétés de Google Analytics avec votre processus d’assurance qualité.

En d’autres termes, comment faire pour que chaque environnement de mon workflow QA (développement, pré-production et production) ait son propre identifiant de suivi Google Analytics (UA-XXXXXX-X).

Dans le tutoriel suivant nous allons voir ces différents points :

  1. Comment créer dans Google Analytics une nouvelle propriété
  2. Comment activer la variable Environment Name dans le Google Tag Manager
  3. Comment créer une constante par propriété de Google Analytics dans Google Tag Manager
  4. Comment créer un Lookup Table dans le Google Tag Manager

Cela semble compliqué ? Si vous suivez les étapes suivantes, tout devrait bien se passer.

Créer une nouvelle propriété pour votre site de test dans Google Analytics

Depuis Google Analytics, nous allons créer une nouvelle propriété qui pourra être utilisée dans l’environnement de test ou de pré-production :

  • Allez dans le panel d’administration de Google Analytics
  • En haut de la colonne du milieu, cliquez sur « Créer une propriété« 
  • Choisissez la « Web »
  • Donnez à la propriété un nom tel que « Votre site web (STAGING) » et cliquez sur « Créer« 

Vous aurez deux identifiants de suivi Google Analytics : un pour votre site web de production et un pour votre site web de test.

 Google Analytics Tracking ID

Le reste de l’installation se poursuit dans Google Tag Manager.

Activer la variable « Environment Name » dans Google Tag Manager

La prochaine balise que nous allons configurer nécessite une nouvelle variable, « Environment Name« . Dans Google Tag Manager, procédez comme suit :

  • Depuis le panneau Espace de travail, allez à Variables
  • Cliquez sur Configurer
  • Cochez la case Environment Name
Enable the Environment Name variable in Google Tag Manager

Une constante pour stocker l’identifiant de suivi Google Analytics

La prochaine étape consiste à créer une nouvelle Constant pour stocker l’identifiant de suivi Google Analytics du site web Staging.

  • Dans le panneau Espace de travail, allez à Variables
  • Cliquez sur Nouvelle dans la rubrique Variables définies par l’utilisateur
  • Sélectionnez le type Constant
  • Dans le champ Value, entrez l’ID de suivi Google Analytics du site de test
Constant GA avec GTM

Vous devriez maintenant avoir deux variables dans Google Tag Manager : une pour la production et une pour le staging.

Two variables in Google Tag Manager: One for Production and one for Staging.

Veuillez noter que le type de variable est Constant et non pas les paramètres de Google Analytics. Elle est nécessaire pour l’étape suivante, lorsque nous mettrons en place la table de recherche.

Créer un Lookup Table dans le Google Tag Manager

Un Lookup Table est une simple matrice qui retourne une valeur en fonction de la valeur d’entrée.

Dans notre cas, en fonction de l’environnement dans lequel le conteneur Google Tag Manager est déployé, notre table renvoie la valeur correspondante de l’ID de suivi de Google Analytics.

Ne vous inquiétez pas, la mise en place est plus facile que la définition.

Dans le panneau Espace de travail de Google Tag Manager, faites ce qui suit:

  • Cliquez sur le menu Variables
  • Créez une nouvelle Variable définie par l’utilisateur
  • Sélectionnez Lookup Table
  • Comme variable d’entrée (Input Variable), sélectionnez Environment Name
  • Ajoutez une ligne par environnement
  • Pour chaque ligne, définissez la valeur d’entrée (Input) avec le nom exact de votre environnement définit dans GTM, et en sortie (Output) le Google Analytics Tracking ID correspondant.

La configuration de la Lookup Table devrait ressembler à ceci :

Configuration d'une LookUp Table pour plusieurs propriétés de Google Analytics avec GTM

La table de recherche renvoie un identifiant de suivi (Tracking ID) spécifique en fonction de l’environnement.

Et maintenant, la dernière étape.

Mettre à jour la balise Universal Analytics avec la Lookup Table

Enfin, nous devons revoir et mettre à jour la configuration de la balise Universal Analytics, et utiliser la Lookup Table.

Suivez ces étapes dans Google Tag Manager :

  • Ouvrez le panneau de configuration des balises
  • Sélectionnez la balise Google Analytics créée précédemment
  • Cochez la case Enable overriding settings in this tag
  • Sélectionnez pour Tracking ID la table de recherche que vous venez de créer
Update the Universal Analytics Tag with the Lookup Table

Voila, vous avez toujours une seule balise Google Analytics. Mais celle-ci intègre une certaine logique. En fonction de l’environnement, elle retournera le bon identifiant de suivi Google.

Pour voir votre changement, vous devrez publier toutes les modifications récentes. Et bien sûr, publiez d’abord sur Staging. Testez-les, puis passez-les en direct.

Allez plus loin avec Google Tag Manager

Félicitations, vous avez mis en place Google Tag Manager et Google Analytics dans une architecture multi-tenant. Une instance de Google Tag Manager avec Google Analytics dessert plusieurs environnements.

Cet article fait parti d’un guide sur les configurations avancées de Google Tag Manager avec Analytics.

Je vous invite à continuer la configuration de votre site en mettant en place des objectifs de type événement avec l’aide de Google Tag Manager.

un commentaire

Join the conversation