En novembre 2020, j’ai écrit un article sur la façon dont j’ai créé un Topic Cluster pour augmenter le trafic de mon site Web de 1000 %.

L’article a été un énorme succès. 

L’avez-vous lu ?

J’ai également reçu de nombreux commentaires et questions sur cette tactique SEO et sur ce que sont les topic clusters (ou cocon sémantique pour les intimes).

Aujourd’hui, j’aimerais partager les questions les plus courantes que j’ai reçues à ce sujet.

J’espère que vous apprécierez également les réponses. 

Qu’est-ce qu’un SEO Topic Cluster?

Un Topic Cluster est une tactique SEO ou une façon de structurer les pages d’un site Web. Les pages sont regroupées autour de contenus connexes. Dans l’ensemble, elles couvrent un sujet plus large.

Par exemple, si vous écrivez sur les « tomates« , vous pouvez créer plusieurs pages traitant de la variété des tomates, des techniques de récolte et, pourquoi pas, des recettes de tomates. En fait, tout ce qu’un amateur de tomates peut rechercher sur le sujet.

Ces pages seraient considérés comme faisant partie du même groupe de thèmes, car ils sont tous deux liés au même thème central:  « La tomate« .

En suivant cette tactique, vous créez des pages centrées sur un sujet spécifique, ce qui augmente les chances que chaque page soit trouvée de manière organique.

Comme vous pouvez le comprendre, l’objectif est d’avoir un ensemble de pages liées à un sujet principal, et l’ensemble s’étendra sur de nombreuses recherches (ou intentions de recherche si vous voulez vous la peter).

Globalement, vous gagnez en autorité sur un sujet spécifique.

Quels sont les principaux composants d’un Topic Cluster ?

Du point de vue de l’architecture de l’information, les principaux composants d’un topic cluster sont les suivants :

  • Une page pilier est située au sommet du cluster et présente le sujet principal.
  • La page pilier renvoie aux pages du cluster
  • Chaque page du cluster détaille une partie (un sous-thème) du sujet principal.
  • Les liens internes structurent le cluster
  • Les URLs hiérarchiques renforcent la sémantique du cluster.

La façon dont vous liez les pages entre elles et les URL hiérarchiques sont des éléments clés du cluster. Ils signalent aux moteurs de recherche que ces pages font partie du même ensemble et augmentent votre autorité sur un sujet.

L’image ci-dessous décrit un topic cluster.

Qu’est-ce qu’une page pilier ?

La page pillier est la page d’accueil de votre topic cluster.

Il s’agit essentiellement du point de départ et offre une vue générale du thème principal. À partir de la page principale, vous devez pouvoir visiter toutes les pages du cluster. Celles-ci détaillent une sous partie du sujet principal.

Dans le contenu de la page pilier, vous devez développer le sujet principal et les sous-thèmes, ou au moins présenter chacun des sous-thèmes de votre cluster.

J’ai eu plusieurs questions sur la façon de structurer la page principale et sur sa longueur. 

Tout d’abord, en ce qui concerne la structure, ce que j’ai tendance à faire est de commencer la page pilier par une introduction du sujet principal. J’y aborde les principales questions que les gens se posent : les habituels « Quoi », « Pourquoi » et « Comment ». 

En fonction du sujet, vous pouvez donner plus de contexte, d’informations générales ou historiques. 

Après les quelques premiers paragraphes d’introduction, vous pourriez écrire un paragraphe par sous-thème. Juste une vue d’ensemble incluant un lien vers la sous-page.

Si vous êtes trop paresseux, vous pourriez simplement énumérer toutes les sous-pages. Cela pourrait également fonctionner.

Pour la longueur de la page pilier, c’est vous qui décidez. Il n’y a pas de règle. Ecrivez autant que nécessaire, tant que le sujet principal est introduit et que les sous-sujets sont couverts dans une certaine mesure.

Quelle est la longueur d’une page de pilier ?

2’345 mots. Non, je déconne…

Pour la longueur de la page pilier, c’est vous qui décidez. 

Il n’y a pas de règles. 

Ecrivez autant que nécessaire, tant que le sujet principal est introduit et que les sous-thèmes sont couverts dans une certaine mesure.

Cette règle s’applique d’ailleurs aussi à toute les pages du cluster. Au cas où vous voudriez savoir quelle doit être la longueur d’une page dans votre topic cluster ?

Si vous partagez l’image ci-dessus sur les médias sociaux, tagguez-moi, et vous gagnerez quelque chose. Sans blague. 

Pourquoi utiliser les Topic Clusters dans votre stratégie de SEO ?

Parce que cela fonctionne et génère du trafic organique. 

Ok. Je devrais peut-être développer un peu plus.

En créant un grand ensemble de pages autour d’un sujet central, vous serez naturellement visible pour plusieurs type recherche sur Google et autres. Cela augmente vos chances d’être trouvé organiquement pour un sujet spécifique. 

Par exemple, j’ai augmenté ma portée organique lorsque j’ai divisé un très gros article (3’500 mots) en un topic cluster.

Avant cette mise à jour, j’avais 53 mots-clés dans le top 10 de Google. Après la mise à jour, j’ai eu 268 mots-clés dans le top 10.

Donc une augmentation de 400% de ma portée organique pour le même sujet principale.

Cela signifie que mes pages étaient plus souvent vues, trouvées et cliquées sur Google.

Vous trouverez ci-dessous quelques statistiques, avant et après la fameuse mise à jour.

statistics comparing the update of a long-form content into a topic cluster.

Avec un topic cluster, vous augmentez la possibilité d’avoir plusieurs pages sur la première page de Google pour un sujet et ses recherches adjacentes. Vous pouvez cibler les termes principaux ainsi que les mot clés de longue traîne.

De plus, la façon dont vous construisez un topic cluster vous aide à concevoir correctement l’architecture de l’information ou la structure de votre site Web et de ses pages. 

Les pages de votre cluster se concentrent sur un sujet spécifique, et cette structure vous aidera à éviter la cannibalisation des mots clés. 

Egalement, il semble que Google tienne à ce qu’un site Web soit bien organisé. 

Imaginez que vous êtes un robot pendant une minute. Que préféreriez-vous : un site bien organisé ou un site désordonné. Simple.

La structure hiérarchique recommandée d’un cluster aide les moteurs de recherche à mieux comprendre votre contenu. Basique.

hierarchical structure of a cluster helps search engines understand your content better.

Enfin, les topic clusters sont un excellent moyen d’établir votre autorité sur un sujet particulier.

Imaginez que j’ai un site Web sur les légumes et un vaste cluster autour des tomates… Que vont penser les gens ? Ce type s’y connaît en légumes, mais il a beaucoup d’expertise en tomates… 

Vous pouvez donc mettre en avant un aspect spécifique de votre activité ou de votre produit en investissant dans un topic cluster.

C’est quoi la différence entre un Cocon Sémantique et un Topic Cluster?

Aucune

De mon point de vue, un cocon sémantique représente une structure de pages au sein d’un site web. Ces pages sont organisées autour d’un thème principal et sont liées entres elles. Chaque page du cocon traite d’un sous thème du sujet principal.

Donc un peu comme un topic cluster.

Le cocon sémantique c’est un peu le couriel de l’email. En anglais on parle plus communément de Topic Cluster ou encore de Content Hub (popularisé par Hubspot).

Comme vous l’avez compris je préfère rester sur les termes anglais et ne pas traduire. 

Certains experts en SEO trouvent tout de même certaines nuances entre les Content Hub, Topic Cluster et autres cocons ou grappes sémantique. Je vous laisse voir la vidéo suivante qui traite du sujet pour aller plus loin.

Comment construire un Topic Cluster ?

Cette question mériterait peut-être un article dédié. Cependant, je vais partager avec vous les principales étapes.

Vous pouvez également lire cet article expliquant comment créer un topic cluster à partir d’un contenu long et vous y trouverez quelques pépites.

Prenons un exemple concret avec un groupe de sujets autour de « Acheter une maison à Dallas » pour faciliter la suite.

(Nous avons suffisamment parlé des tomates).

Étape 1 – Définir votre sujet principal

Notre sujet principal est déjà choisi, « Acheter une maison à Dallas ». 

C’est un excellent sujet principal car il est suffisamment large pour nous permettre de trouver des sous-thèmes.

Il est recommandé de choisir un sujet principal avec un volume de recherche suffisant et suffisamment large pour trouver des sous-thèmes. 

En fonction de l’autorité de votre site Web, vous pouvez choisir un thème principal plus ou moins compétitif.

Étape 2 – Définir les sous-thèmes ou les questions autour du sujet principal

Pensez à ce que les gens recherchent lorsqu’ils cherchent à acheter une maison à Dallas. 

Par exemple : 

  • Dallas est-il un bon endroit pour vivre ?
  • Les meilleurs quartiers pour vivre à Dallas
  • Comment acheter une maison à Dallas
  • Quel est le prix d’une maison à Dallas ?
  • Les maisons bon marché en vente à Dallas
  • Maisons neuves à vendre à Dallas
  • Et plus encore… 

En faisant cela, vous pourriez comprendre les principales questions qu’un acheteur potentiel peut se poser.

En fait, vous vous mettez à la place de l’acheteur. 

Je ne veux pas parler de personas et de ce genre de choses maintenant, mais c’est en gros ce que vous devriez faire : Comprendre le “chercheur” ou l’acheteur, son intention et son parcours dans les SERP.

Étape 3 – Approfondir chaque sujet et effectuer une recherche de mots-clés

À partir de la liste des sujets que vous avez identifiés, vous pouvez développer un peu chacun d’entre eux. Si vous savez comment écrire pour le SEO, vous pouvez suivre certaines bonnes pratiques.

  • Recherchez quels sont les principaux mots-clés liés à chaque sujet.
  • Analysez les SERP pour comprendre quel contenu est classé en premier, le format du contenu et la sémantique utilisée.
  • Préparez un plan ou un résumé du contenu pour chaque sous-thème.

Vous pouvez même vous rendre compte qu’un sous-thème peut aussi avoir des sous-thèmes.

Par exemple, pour le sujet « Les meilleurs quartiers pour vivre à Dallas« , vous pourriez développer et détailler les quartiers principaux de la ville dans le contexte de l’achat d’une maison.

Note : Nous détaillerons dans une autre section les meilleures pratiques en matière de recherche de mots-clés.

Étape 3 – Créez une page par sujet

Si vous avez fait vos devoirs, vous devez avoir un brief de rédaction détaillé par sujet.

Créez des pages dédiées avec le soutien de votre équipe éditoriale, d’un freelance ou rédigez-les vous-même comme je le fais.

Étape 4 – Créer la page pilier

Je recommande de rédiger la page pilier à la fin. C’est comme rédiger le sommaire d’un livre.

Il est préférable de le faire une fois que vous connaissez tout le contenu. 

Pour le pilier, je ne veux pas me répéter ici, ou juste un peu :

  • Introduisez votre sujet principal, « Acheter une maison à Dallas« 
  • Puis suivez avec un paragraphe pour chaque sous-thème

Étape 5 – Maillage internes

N’oubliez pas de relier votre page principale à chaque page du cluster et chaque page du cluster à la page principale.

Vous pouvez également lier les sous pages entre elles lorsque cela a un sens.

Certains experts ont des techniques sophistiquées de liens internes. Suivez-les si vous avez du temps à perdre.

Étape 6 – Structure hiérarchique des URL

Je ne dispose pas de données prouvant qu’il est préférable d’avoir une structure hiérarchique. Mais c’est ce que je recommande de suivre. 

Qu’est-ce que cela signifie ? 

L’URL de chaque page du cluster est préfixée par son parent : la page pilier.

Étape 7 – Rediriger vers vos “Money Pages” 

La plupart du trafic proviendra des pages de type “information” de votre topic cluster.

Votre objectif n’est pas seulement de générer du trafic, mais aussi de convertir ce trafic.

Il serait donc préférable que vous guidiez les visiteurs vers vos pages de produits ou de services. Les pages ou la transaction ou conversion se fait.

Dans notre exemple, les pages informatives sont généralement des pages traitant d’un sujet tel que « Dallas est-il un bon endroit pour vivre » ou « Comment acheter une maison à Dallas ».

Notre objectif final sera de rediriger le trafic vers des pages transactionnelles telles que « Nouvelles maisons » ou « Maisons bon marché« .

Pour ce faire, le design de la page joue un rôle clé. Des CTA, des liens ou d’autres éléments pourraient être utilisés pour atteindre nos objectifs.

Veuillez noter que vos pages transactionnelles, c’est-à-dire « les pages où les gens vont convertir ou acheter« , ne seront pas nécessairement situées dans votre cluster. Cela ne pose aucun problème. 

Mais vous pouvez tout de même inclure des pages de type transactionnel dans votre cluster.

Nous pourrions imaginer que, pour notre exemple, les pages « Nouvelles maisons » ou « Maisons bon marché » affichent les plus récentes maisons, et qu’une liste complète est disponible ailleurs dans l’arborescence du site Web.

Comment choisir les bons mots-clés pour votre Topic Cluster ?

Comme vous devez rédiger plusieurs pages liées au même sujet principal, la recherche de mots clés peut devenir rapidement compliqué. Il existe cependant des moyens de faciliter votre recherche.

Recherche de mots-clés basée sur le parcours client

Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme sophistiqué : Recherche de mots-clés basée sur le parcours client. 

Il s’agit de faire correspondre les sujets et les mots-clés aux différentes étapes du parcours du client. Si vous êtes dans le domaine du B2B, cela pourrait fonctionner assez bien.

(C’est déjà ce que nous avons fait avec l’exemple précédent).

Pour rendre les choses plus faciles à comprendre, voici un autre exemple concret.

Imaginons, 

  • Je suis le PDG d’une agence de référencement.
  • Mes clients cibles sont des PME et des entrepreneurs solos désireux de renforcer leur visibilité en ligne.
  • Le parcours client est très simple et comporte les phases suivantes : Information, Considération, Décision. 
  • Je veux promouvoir un service spécifique de mon agence : Stratégie de contenu SEO

Si je veux créer un topic cluster pour améliorer la visibilité de l’un de mes services, je dois réfléchir aux questions les plus courantes qu’un client potentiel pourrait poser à chaque étape de son parcours, puis établir une liste de sujets et de mots clés.

À l’étape de recherche d’information, un client potentiel a quelques problèmes et commence à chercher une solution qui pourrait le conduire à mon service. Il pourrait se demander :

  • Comment obtenir plus de visiteurs sur mon site Web
  • Comment être vu sur Google
  • Comment rédiger un meilleur contenu pour le référencement ?
  • Pourquoi le référencement est important pour les PME

Au stade de la Considération, le prospect sait maintenant que certaines agences proposent des services pour l’aider. Il est prêt à explorer toutes les solutions potentielles

  • Quels sont les services de référencement pour les PME ?
  • Qu’est-ce qu’une stratégie de référencement ?
  • Dois-je investir dans le contenu ou les backlinks ?
  • Comment un rédacteur de contenu peut m’aider
  • Meilleure agence de référencement près de chez moi
  • Meilleure agence de référencement pour les PME
  • Comment choisir une agence de référencement

Enfin, à la dernière étape, le prospect est prêt à faire l’achat avec l’agence (ou presque). Il peut poser des questions telles que :

  • Quel est la méthode de travail de <l’agence>
  • Quelles sont les références clients
  • Quel est le tarif de <l’agence>
  • … 

Malheureusement, le parcours client n’est pas linéaire, mais en suivant cette approche, vous pourriez structurer votre cluster autour des principaux sujets et questions qu’un prospect pose. 

Cette approche augmentera vos chances d’être vu et trouvé pendant qu’un acheteur potentiel navigue sur le web depuis son problème jusqu’à une solution. 

À partir des questions et des sujets découverts, poursuivez avec une recherche de mots-clés pour affiner la structure de votre cluster.

Du sujet principal aux mots-clés à longue traîne

Je voudrais ici décrire une approche plus traditionnelle. Vous partez de votre sujet principal et vous exploitez tous les mots-clés possibles.

Votre sujet principal représente votre mot-clé de départ.

Il est généralement court et se compose d’un ou deux termes. Par exemple, si nous souhaitons créer un topic cluster sur le thème principal, « SEO pour les débutants« , les mots-clés de départ seront « SEO débutants« .

À partir de là, utilisez votre outil préféré tel que Ahref ou SEMRush pour obtenir une liste de mots-clés liés à votre terme principal. Creusez pour obtenir également une quantité raisonnable de mots-clés de longue traîne.

Enfin, vous devriez obtenir une liste de mots-clés que vous pourriez associer aux différents sous-thèmes de votre cluster. 

Si votre liste n’est pas trop longue, vous pouvez facilement le faire à la main ou utiliser un outil de regroupement de mots-clés (keyword clustering pour les anglais) pour vous aider dans ce processus.

Comment publier et promouvoir votre cluster thématique ?

Évidemment, pour publier, vous devez appuyer sur le bouton de publication de WordPress ou de votre CMS. Ici, mon propos porte davantage sur la manière de communiquer sur votre tout nouveau cluster.

Vous pourriez partager la page pilier avec votre audience sur les réseaux sociaux et promouvoir régulièrement une page de cluster. Cela devrait bien fonctionner.

J’aime aussi l’approche de Brian Dean. Il a trois groupe de contenu sur son site Web, et pour annoncer une mise à jour, il crée un article de blog dédié aux dernières nouvelles de son hub de contenu.

L’article de blog met en évidence ce que vous trouverez dans le cluster et comporte un CTA bien visible redirigeant vers la page pilier.

Le contenu des clusters, c’est-à-dire la page pilier et les sous-pages, n’est jamais affiché dans la liste de son blog. La seule entrée visible est l’article de blog. 

De cette façon, la liste des articles de son blog n’est pas inondée de contenu provenant du cluster.

promote your topic cluster

Quels outils peuvent aider à regrouper des mots-clés ?

Les outils de regroupement de mots-clés peuvent vous aider à automatiser le processus de regroupement des mots-clés en fonction de l’intention de recherche.

Les outils suivants peuvent vous y aider :

Ces outils fonctionnent plus ou moins de la même manière. 

Vous entrez une liste de mots-clés, et l’outil de regroupement de mots-clés va automatiquement regrouper les mots-clés. 

Le regroupement est souvent effectué en vérifiant les mots-clés montrant des résultats similaires sur Google.

En d’autres termes, lorsque deux mots-clés affichent plus ou moins les mêmes résultats sur Google (70 % à 80 %), ils appartiennent au même groupe. 

En effet, lorsque les mots-clés affichent une SERP similaire, ce qui signifie une intention de recherche similaire, ils correspondent à un besoin (de recherche) similaire.

Certains outils de regroupement de mots-clés saupoudrent leur processus d’un peu d’intelligence artificiel et autre NLP (Natural Language Processing) pour améliorer les résultats.

Je vous recommande d’exploiter les résultats de ces outils pour définir les pages de votre cluster ou valider un regroupement effectué manuellement.

Comment lier les pages d’un Topic Cluster?

Le maillage interne est un aspect crucial des topics cluster. Vous devez absolument faire ce qui suit :

  • À partir de votre page pilier, créez des liens vers toutes les pages du cluster.
  • A partir d’une page du cluster, créez un lien vers la page pilier.

En plus, vous pouvez relier les pages des clusters entre elles.

Je vous conseille de créer des liens lorsque cela a un sens pour l’utilisateur ; créez un lien si vous pensez qu’un élément d’information sur une autre page est essentiel.

Voulez-vous un exemple ?

Il existe une suite logique pour mon topic cluster sur Google Analytics et Tag Manager, car le cluster est composé de plusieurs tutos.

En conclusion de chaque page, j’invite le lecteur à passer à l’étape suivante grâce à un lien vers le tutoriel suivant.

Vous trouverez ci-dessous une représentation du cluster.

topic cluster model

Pour l’ancre vers une page, utilisez une ancre exacte, comprenant un mot clé associé à la page cible.

N’utilisez pas toujours le même mot-clé, mais variez. Cela donnera moins l’impression d’être du spam à Google.

Vous pouvez également utiliser un libellé plus générique tel que Lire la suite ou un CTA si cela a du sens. Cela ne nuira pas à votre référencement si vous le faites de temps en temps.

Dans mon exemple précédent sur le Topic Cluster sur Google Analytics, la page pilier renvoie à la page secondaire avec un CTA. Et tout va bien.

Ci-dessous, vous pouvez voir comment je renvoie vers la page pilier, et à la page du cluster suivant depuis la conclusion de l’article.

Quelles sont les erreurs à éviter lors de la création d’un Topic Cluster ?

Certains experts pensent qu’un topic cluster est une science exacte et recommandent un lien interne strict.

Vous avez peut-être entendu parler de ce type qui vous dit d’ajouter un lien dans le deuxième paragraphe de la troisième page du cocon vers la sixième page de votre cocon. 

Eh bien, vous savez ou je veux en venir… 

En effet, les liens internes sont essentiels.

Mais ne faite pas “d’overengineering” des liens de votre topic cluster.  

L’erreur typique est de suivre de mauvais conseils, entraînant du travail supplémentaire qui n’apporte aucun bénéfice. 

Je crois à la règle des 80-20 en matière de référencement (et en général). Vous devriez appliquer cette règle lorsque vous créez un topic cluster.

Une autre erreur liée aux liens internes est la création de silo.

Qui a dit qu’un topic cluster ne devait pas renvoyer à une autre partie de votre site Web ? 

Qui a dit que les liens au sein d’un cluster devaient rester dans le groupe pour créer un silo ?

(Peut-être le même gars que précédemment).

Je ne recommande pas de faire cela, mais vous pouvez me prouver que j’ai tort (et me montrer comment créer des liens vers vos “Money Pages”).

Enfin, une autre erreur consiste à créer trop de pages qui se cannibalisent les unes les autres. En d’autres termes, elles ciblent des mots-clés avec la même intention.

Je me répète : Appliquez la règle des 80-20.

Vous devriez plutôt créer deux topic clusters que d’essayer de sur-optimiser un seul 

Pensez toujours effort contre gain.

Quand les Topic Clusters ne fonctionnent-ils pas ?

Le topic cluster est un format de contenu et une structure de site Web assez puissantes.

Nous avons déjà vu certains avantages. 

Mais dans quel cas, cela ne fonctionne pas ou quand vous devriez éviter d’investir dans cette stratégie ? 

Répondons à cette question maintenant.

Pour les mots-clés à longue traîne, les sujets très spécialisés ou pour un faible volume de recherche.

Si votre sujet est déjà trop spécifique comme « Le meilleur sac à dos pour voyager en Suisse en été avec des tongs rouge », il sera compliqué d’écrire un topic cluster. 

Bien sûr, vous pourriez en faire un. Mais cela n’aura aucun sens d’investir du temps et des efforts dans une telle approche. 

Les sujets à longue traîne et très spécifique sont souvent en corrélation avec un faible volume. Dans ce cas, un contenu long format, très complet, fera l’affaire pour vous aider à atteindre la première page de Google.

Quand il ne s’agit pas de votre activité principale ou de vos principaux produits ou services

Les topic clusters sont si puissants qu’ils peuvent également avoir un impact sur la façon dont Google et vos clients voient votre site Web.

Google doit associer votre site à certains thèmes, et un cluster pourrait lui donner une mauvaise indication.

Comment cela se fait-il ? 

Ce que je veux dire : Évitez de créer un cluster sur un sujet qui n’est pas essentiel à votre activité ou à votre domaine d’expertise.

Bien sûr, le topic cluster peut fonctionner et générer du trafic, mais il sera contre-productif.

Je peux prendre mon propre exemple (encore une fois). 

Mon expérience consistant à diviser un gros et long tutoriel en un groupe de page a été un test (réussi).

Grâce à ce changement, j’ai obtenu plus de trafic, mais pour un sujet qui n’est pas mon principal centre d’intérêt. 

En effet, je ne veux pas être considéré comme un expert en analytique.

Maintenant, une partie importante de mon trafic est générée par un groupe de sujets sur « Google Analytics ». Je reçois même des questions avancées sur Google Analytics et Google Tag Manager ou des demandes de mission.

Même si j’ai beaucoup plus d’articles de blog sur la rédaction de contenu ou l’analyse des SERP, le thème de “Google Analytics” reste le plus important d’un point de vue “recherche organique”.

Ce conseil peut sembler évident, mais concentrez vos efforts sur les sujets liés à votre activité principale.

Des exemples de Topic Clusters

J’ai trouvé d’excellents exemples de topic cluster que j’aimerais partager.

De plus, certains de ces exemples ont été partagés par mes grands abonnés. Alors si vous voulez être mis en avant, rejoignez la liste.

Raw Bistro et les légumes pour chien

L’agence de marketing Uproer a aidé Raw Bistro, un détaillant d’aliments pour chiens, à créer un fantastique topic cluster autour des « légumes adaptés aux chiens« .

Le public cible de Raw Bistrot est désireux de comprendre ce qui est le mieux pour son animal de compagnie.

La page principale commence par expliquer comment préparer les légumes pour les chiens, puis détaille certains des meilleurs légumes pour les chiens. La page principale renvoie à des pages secondaires telles que « les chiens peuvent-ils manger du brocoli« , qui traitent du légume en question de manière beaucoup plus détaillée.

Chaque page secondaire renvoie aux pages des produits de Raw Bistro qui contiennent ces légumes sains. C’est un excellent moyen de présenter aux lecteurs les produits de Raw Bistro (et de générer du trafic vers les Money Pages).

Dog-Friendly Vegetables Hub from Raw Bistro

Les pages du clusters ne sont pas hiérarchiquement placé sous la page pilier mais au même niveau. Cependant, cela n’a pas d’impact sur les performances. 

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les statistiques sont impressionnantes :

  • Près de 600 000 visiteurs pour la seule page « hub » Légumes sans danger pour les chiens.
  • Plus de 60 000 visites sur les pages de sous-thèmes « Les chiens peuvent-ils manger ____ ? »
Dog-Friendly Vegetables Hub from Raw Bistro - Stat

The Marketing Introvert et le guide sur SEMRush

Ce topic cluster est consacré à SEMRush, le célèbre outil de référencement.

J’aime la façon dont la page pilier est construite. Elle commence par les questions les plus courantes que quelqu’un peut poser sur SEMRush.

En outre, les pages présentent un menu sur le côté gauche, ce qui montre la structure du guide.

Enfin, la section Cas d’utilisation donne encore plus de profondeur au guide et offre une expérience riche au lecteur.

SEMRush guide from The Marketing Introvert

Backlinko et ses Hub SEO

Brian Dean est une référence dans le domaine du référencement, et son site Web est bien structuré. 

Sur backlinko.com, vous trouverez trois hubs de contenu sur le référencement. En fait, vous ne les trouverez pas directement dans la navigation du site. Le seul moyen d’y accéder est via une recherche depuis Google.

Vous pouvez visiter un topic cluster ici.

L’interface utilisateur est remarquable, et vous pouvez facilement naviguer dans les différents sujets. Le groupe est organisé autour de catégories principales. Chacune d’entre elles est une page pilier à part entière.

Content Hubs from Backlinko

Dans la section suivante, nous allons nous concentrer sur la façon de structurer un topic cluster avec WordPress.

Comment créer un Topic Cluster avec WordPress ?

J’ai reçu de nombreuses questions sur la façon d’organiser un topic cluster avec WordPress.

Dans un premier temps, je vais partager la façon dont je le fais et les plugins que j’utilise.

Ensuite, nous discuterons d’autres approches, de leurs avantages et inconvénients.

Page pour les piliers, Post pour les sous pages

Sur le site de mon blog, j’ai organisé un topic cluster de la manière suivante :

  • La page pilier avec le type Pages
  • Les pages du Cluster avec le type Post
How to create a topic cluster with WordPress?

Pour conserver une structure URL hiérarchique, j’utilise le plugin « Permalink Manager Lite« . 

Pour chaque page du cluster, je fais précéder son URL de l’URL de la page du pilier.

For every cluster page, I prefix their URL with the pillar page URL.

Il était facile de suivre cette approche et de mettre en place un groupe de page sans modifier beaucoup de choses dans WordPress.

De plus, j’ai suivi cette méthode au départ parce que je voulais que les pages du cluster soient listées sous la section blog (mais pas la page pilier). L’utilisation du type « Post » m’a aidé à le faire.

Post pour tout

J’ai un autre topic cluster sur ce site où j’utilise le type Post pour tout, même pour la page pilier.

J’utilise toujours le plugin « Permalink Manager Lite » pour gérer l’URL des pages. 

J’ai suivi cette méthode parce qu’au départ, la page pilier était un article de blog. De plus, je voulais que la page pilier reste dans la section blog.

Pages pour tout

Par défaut, WordPress va structurer le contenu du type Page et de ses enfants de manière hiérarchique. Cela signifie que le slug parent préfixera le slug enfant pour créer une URL bien structurée.

Avec cette approche, vous n’avez pas besoin d’utiliser un autre plugin supplémentaire pour gérer l’URL et construire votre topic cluster.

Créer un Topic Cluster à l’aide des catégories WordPress

WordPress offre un moyen de classer les articles de votre blog par catégorie, puis de créer une page de catégorie répertoriant tous les articles de blog liés. Avec ce scénario, la page de catégorie agira comme votre page pilier.

Pour utiliser ce mécanisme, vous devez :

  • Définir une taxonomie claire
  • Catégoriser tous vos articles de blog
  • Modifier le paramètre du permalien dans WordPress pour faire précéder chaque article de sa catégorie.
  • Permettre aux moteurs de recherche d’indexer la page de la catégorie

Pour le réglage des permaliens :

  • Allez dans Réglages/Permaliens
  • Sélectionnez Structure personnalisée
  • Entrez /%category%/%postname%/.

Vous devriez alors être en mesure de voir votre cluster sous l’URL <votredomaine>/nom-de-catégorie.

Creating topic clusters using category

Page vs Post vs Catégorie : Qu’est-ce qui est le mieux pour un Topic Cluster

Lorsque nous comparons l’approche décrite précédemment, il est évident que l’approche par catégorie est plus évolutive.

Chaque fois que vous ajoutez un nouveau contenu à votre cluster, il vous suffit de le catégoriser et il sera ajouté au bon endroit.

L’approche par page est également assez évolutive et n’affiche pas le contenu sous la section blog de votre site Web. 

L’approche par catégorie nécessite également que vous définissiez soigneusement votre taxonomie au préalable et que vous démarriez votre site Web WordPress directement avec le bon paramètre de permalien pour ne rien casser.

C’est donc une bonne approche quand on démarre un site, en ayant à l’esprit la création de plusieurs topic cluster.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas suivi cette approche (car mon site étais déjà en ligne). 

Pour mon site Web, je ne voulais pas changer le paramètre de permalien et casser quelque chose.

À mon avis, l’approche consistant à définir l’URL avec le plugin Permalink Manager offre plus de souplesse. De plus, je sais que mon cluster ne comptera jamais plus de dix pages, ce qui est gérable de cette façon.

Autre point concernant l’approche par catégorie :  La page de la catégorie est votre page pilier. 

Cela signifie donc que vous devez être en mesure de la modifier. Tous les thèmes WordPress n’offrent pas cette possibilité.

Habituellement, une page de catégorie ne liste que les articles du blog. Vous pourriez, bien sûr, avoir un thème personnalisé ou installer un plugin pour vous permettre de créer des pages de catégories personnalisées.

C’est une autre raison pour laquelle j’ai décidé de ne pas suivre cette voie. Avec une page en tant que page pilier, j’ai eu plus de flexibilité. J’ai construit le pilier comme je l’entends et défini les liens internes à ma façon.

En résumé, si vous prévoyez de créer des centaines de pages dans votre cluster, pensez-y et définissez une taxonomie appropriée et des pages de catégories flexibles dans WordPress.

Devriez-vous placer votre page pilier et vos sous pages sous la section blog ?

Oui et non. 

Cela dépend de votre objectif et de l’expérience utilisateur que vous souhaitez offrir au lecteur de votre blog.

Au départ, j’avais deux topic clusters sur mon site : Un sur Google Analytics et un second sur les éditeurs de Web Stories

Toutes les pages des deux topic clusters étaient affichées sous la section blog. Cela donnait une mauvaise impression des contenus et thèmes de mon site, car trop de pages parlaient du même thême.

Mon objectif était de montrer plus de diversité dans mon contenu et d’autres sujets comme la rédaction SEO, le guide Core Web Vital et l’analyse des SERP. J’ai ainsi supprimé certains contenus de la liste du blog.

Pour faire cela, j’ai utilisé le plugin WordPress Hide Posts. Avec ce plugin, vous pouvez cacher certains articles de la liste de votre blog. J’ai pu faire un peu de nettoyage, et maintenant ma section blog donne une meilleure idée du type de contenu que je partage.

Pour mon prochain topic cluster, je pense utiliser uniquement le type Page et je publierai un article de blog “de promotion” pour annoncer le nouveau contenu de mon cluster. (Comme expliqué dans une question précédente).

En résumé

Les topic clusters sont un excellent moyen de créer un site Web, de générer du trafic et d’établir votre autorité sur un sujet. 

J’espére que ces questions et réponses vous aideront à élaborer une stratégie de contenu et de référencement efficace.

Si vous avez d’autres questions, laissez un message dans la section commentaires, et je reviendrai vers vous dès que possible.

(1 commentaire)

  1. Merci Samuel, mon niche est dans Maison&Jardin et trouver des cluster topic adéquate est toujours un défi. Mes blogues sont sur Shopify 🙂

Join the conversation