En mai 2019, j’ai démarré mon blog sur le SEO (donc un blog B2B) en partant de zéro. Pas de contenu, pas de trafic, pas d’audience, pas de réseau.

Moins de deux ans plus tard, j’ai 15k visiteurs uniques qui viennent sur mon site chaque mois.

Une grande partie de mon modeste succès vient de ce que j’ai appris des autres experts en SEO .

Comprendre ce que font les autres m’a aidé à développer mes stratégies et tactiques pour acquérir du trafic organique. 

Aujourd’hui, il est temps pour moi de partager et de vous raconter :

  • Comment j’ai créé mon premier contenu ?
  • Comment j’ai obtenu mes premiers backlinks (et sans les acheter) ?
  • Comment j’ai fait du linkbaiting ?
  • Comment j’ai et continues de faire la promotion de mes articles ?

Et plus encore…

Comme vous pouvez le constater, j’ai franchi de nombreuses étapes et augmenté le trafic de mon site Web au fil du temps. 

Si vous créez un blog B2B ou dirigez une entreprise et que vous avez besoin d’augmenter le trafic de votre site Web, ces tactiques pourraient vous être utiles.

Ensemble, nous allons prendre 10 minutes et voir ce qui se cache derrière chaque point d’interrogation… Vous êtes prêts ?

Lancer un Blog Pro

Soyez remarquables, écrivez en long et en large

Lorsque j’ai lancé mon blog, je ne savais pas vraiment quoi écrire. Je savais seulement que mon blog parlerait du référencement et du marketing digital.

Quel sera mon premier article ?

En naviguant sur internet, j’ai découvert un nouveau format de Stories : AMP Stories, désormais appelé Web Stories

Ma curiosité m’a poussé à créer ma toute première AMP Story

Alors que je passais des heures à chercher et à me renseigner sur ce nouveau format. Je me suis dit que je pourrais simplement partager mes découvertes dans un article de blog.

C’est ainsi que j’ai commencé mon blog, en partageant mes recherches.

Le format AMP Stories avait déjà un an en 2019, et quelques blogs et sites web notables parlaient de ce sujet. 

Cela a-t-il un sens d’écrire un autre article de blog sur le même sujet ?

Comment allais-je obtenir du trafic et concurrencer les articles déjà présents sur Google ?

(Vous êtes-vous déjà posé ces questions ?)

Ma stratégie était d’écrire quelque chose d’exceptionnel et de me différencier des autres. Je me devais d’offrir un contenu au moins 10x fois meilleur que ce qui était déjà disponible sur internet. 

Je devais me démarquer avec mon contenu.

Brian Dean et sa technique du Skyscraper m’ont beaucoup inspiré. La technique du Skyscraper est une stratégie de création de liens. 

Cette stratégie consiste à créer un contenu bien meilleur que d’autres articles sur le même sujet, puis à contacter les blogueurs qui créent des liens sur vos articles concurrents pour leur proposer de créer un lien vers votre site web à la place.

 technique du Skyscraper

J’ai donc décidé de suivre son conseil, du moins pour la partie création de contenu (Etape 2).

Pendant la rédaction de mon premier article, j’ai mis au point mon processus de copywriting SEO. Mon approche consiste à analyser la SERP et à extraire les informations essentielles de chaque article figurant sur la première page de Google.

C’est ainsi que je me suis retrouvé avec un fichier Excel comme celui ci-dessous : énumérant les titres (H1, H2, H3), le nombre de mots, le nombre d’images et d’autres données.

Ces informations aident à comprendre chaque article sur la SERP et les sujets qu’ils couvrent.

Mon objectif est de créer un « article holistique » couvrant chaque sujet déjà « disponible » sur la SERP. En plus de cela, je vais ajouter des informations supplémentaires ou approfondir certains thèmes – le fameux « content gap ».

créer un "article holistique"

Lorsque j’ai commencé le référencement et mon blog en avril 2019, je ne connaissais pas vraiment le concept de l’intention de recherche. Mais il est devenu évident pour moi que plus vous couvrirez de sujets dans votre article, plus vous couvrirez l’intention de recherche. 

En d’autres termes, votre article sera affiché pour une plus grande variété de requêtes de recherches.

En plus des moteurs de recherche, je supposais qu’en écrivant quelque chose de détaillé, complet et long, mes lecteurs me percevraient comme un expert. 

En effet, lorsque vous démarrez un nouveau site Web, il est préférable de commencer par quelque chose de mémorable. Les personnes arrivant sur votre article doivent avoir un « effet whoa ».

À propos, je ne dis pas que les contenus longs sont le meilleur format pour le référencement. Je dis simplement que cela a fonctionné pour moi. 

Le contenu long format m’aide à :

  • Couvrir un large ensemble de requêtes de recherche et générer du trafic organique.
  • Construire une autorité et une expertise sur un sujet.

Ecrire des contenu complet et long est toujours ma principale stratégie de contenu. (Comme vous pouvez le constater.)

Pour revenir à mon premier article, une fois publié, je n’ai pas atteint instantanément la première page de Google. (Je ne suis pas magicien.)

Il ne suffit pas d’écrire un contenu long et complet. 

Mon autorité de domaine était encore proche de zéro en mai 2019. J’avais besoin de me connecter (avec des liens) à d’autres sites web pour faire partie du world wide web. 

Comme je suivais la technique du Skyscraper, l’étape suivante consistait naturellement à contacter d’autres blogueurs pour avoir des liens en retour.

Hé, toi ! As-tu un backlink pour moi ?

Une fois que vous disposez de cet excellent contenu, vous devez contacter d’autres blogueurs. Vous devez identifier les sites Web qui mentionnent le sujet couvert par votre article et les contacter pour obtenir un lien.

C’est l’étape suivante de la technique du Skyscraper : Contacter des blogueurs et envoyer des e-mails froids.

Très bien. 

J’ai fait une liste de sites Web parlant d’AMP Stories, et je vais contacter le webmasters et demander un lien en retour… facile. !

Mon article est bien meilleur que tous les autres. Ils ne vont pas refuser cette excellente opportunité de créer un lien vers « samuelschmitt.com ».

J’ai essayé d’approcher plusieurs blogueurs pendant une semaine.

Puis j’ai arrêté.

SEO Meme - backlink - lionel richie

Laissez-moi vous poser une question : que feriez-vous si un parfait inconnu (et qui plus est avec un tout nouveau site Web) vous demandait de remplacer un lien sur votre site pointant vers un site Web populaire ? 

Vous appuierez sans doute sur le bouton « supprimer », ou vous répondrez peut-être « non merci ».

Personne ne remplacera son lien vers « neilpatel.com » par un lien vers « samuelschmitt.com » (même si mon contenu est dix fois meilleur que celui de Neil).

Peut-être que mon approche de cold email n’était pas assez bonne pour donner des résultats, ou que je n’ai pas essayé assez longtemps. 

Mais c’était tout simplement frustrant, et je préférais utiliser mon temps à créer de la valeur en créant du nouveau contenu plutôt qu’en envoyant des emails froids.

Pourtant, j’avais besoin de mes premiers backlinks pour obtenir plus d’autorité et classer mon article sur les AMP Stories sur la première page de Google.

Au lieu de faire de la prospection auprès des blogueurs, voici ce que j’ai fait.

Semer son contenu et trouver des influenceurs

Je pensais que mon article sur les AMP Stories pourrait aider beaucoup de gens.

J’ai donc décidé de le partager avec les personnes qui cherchent de l’aide sur le sujet. Si les gens le trouvent utile, ils pourraient le partager à nouveau et même créer un lien vers mon article. 

En même temps, j’ai essayé de rentrer en contact avec des influenceurs pour que mon article soit partagé avec un public plus large.

Toutes mes actions se sont déroulées au même endroit : Twitter. C’est l’endroit idéal pour trouver des experts en SEO et nouer le dialogue avec eux.

J’ai donc commencé à chercher des personnes qui discutaient des AMP Stories. Je leur ai offert de l’aide et les ai invités à lire mon article.

J’ai ainsi semé mon contenu.

J’ai reçu des commentaires positifs car mon article était complet. Les gens étaient contents car je leur apportais de la valeur. Ils l’ont ainsi repartagé.

J’ai obtenu quelques partages sur Twitter, ce qui était déjà incroyable. Mais j’avais besoin de quelque chose de plus important. Un influenceur clé de l’industrie du référencement devrait le partager.

Un jour, j’ai vu un fil de discussion impliquant plusieurs personnes de Google parlant des AMP Stories. Y compris John Mueller. Peut-être l’une des personnes les plus influentes dans le SEO. 

J’ai déposé un lien vers mon article dans le fil de discussion et j’ai croisé les doigts.

Quelques heures plus tard, j’ai constaté une augmentation du trafic sur mon site Web. 

Que se passe-t-il ?

John Muller vient de retweeter mon article. Son tweet m’a aidé à être vu par un public plus large. L’effet boule de neige a eu pour incidence que d’autres influenceurs ont vu mon contenu et l’ont publié dans leur newsletter. 

La roue a commencé à tourner, davantage de personnes ont vu mon contenu et j’ai commencé à obtenir mes premiers backlinks. 

Je pense que cette approche est plus gratifiante que l’envoi d’e-mails à froid à des blogueurs.

Premièrement, vous offrez de la valeur ajoutée à des personnes qui cherchent de l’aide. Ensuite, vous interagissez avec eux et élargissez votre réseau. 

Être partagé par des influenceurs, c’est aussi une reconnaissance sociale. Si un expert partage mon contenu, je suis également considéré comme un expert.

C’est le premier bond que j’ai eu dans le trafic de mon site Web. Mon autorité de domaine a légèrement augmenté, et j’ai atteint la première page pour la requête AMP Stories.

Je ne connais pas précisément le nombre de backlinks que j’ai obtenu à ce moment-là. J’aurais peut-être pu obtenir un nombre équivalent de backlinks si j’avais mené une campagne de link building appropriée. (Mais on ne saura jamais…)

En fin de compte, le content seeding (semer les contenus en français) ne visait pas seulement à obtenir des liens retours, mais visait à s’engager avec la communauté et commencer à construire un réseau.

Dans votre niche, vous devez également trouver un endroit où votre public partage et communique. Il peut s’agir des médias sociaux ou d’un forum. Il existe aussi des influenceurs, des personnes dont la voix résonne. 

Je vous conseille de vous concentrer sur la construction d’un réseau en partageant du contenu plutôt que de faire de la prospection à froid pour des backlinks. Un contenu complet et long pourrait également être un format approprié pour les stratégies de content seeding. 

Semer du contenu prend également beaucoup de temps. Je devais donc trouver un système qui me permette d’obtenir naturellement des backlinks. Ce système devrait également influencer la façon dont les gens de ma niche (le SEO) me perçoivent.

Créer un appat à liens : Linkbaiting

Les mentions sont essentielles pour le succès d’un site web. Plus votre marque est vue, et plus vous obtenez des backlinks.

Pour obtenir plus de mentions sans mendier. J’ai décidé de suivre une stratégie axée sur un produit gratuit pour créer des liens. Cette stratégie n’est pas nouvelle ; d’autres marques le font.

Après avoir analysé quelques entreprises et leur stratégie pour générer des backlinks et des mentions de marque, j’ai décidé de développer un outil de référencement gratuit.

Les exigences étaient les suivantes :

  • L’outil doit être gratuit
  • Offrir une grande valeur ajoutée
  • Etre facile à utiliser
  • N’avoir aucune friction dans le parcours utilisateur
  • Et générer des visites récurrentes sur mon site Web

J’espérais que l’outil m’aiderait à établir une relation avec mon public et que ce dernier commencerait à promouvoir l’outil, parce qu’il lui plaît.

Cela se traduira par des backlinks, des partages sur les réseaux sociaux et d’autres mentions de ma marque.

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez ce que je vais présenter maintenant. 

En effet, j’ai construit un outil gratuit à l’été 2019 : thruuu, un analyseur de la SERP de Google.

thruuu is a free SEO tool and it will help you with copywriting.

L’outil répond à tous mes critères :

  • Il est gratuit
  • Il offre beaucoup de valeur (analyser les SERP gratuitement offre beaucoup de valeur).
  • Il est très facile à utiliser. En un simple clic, vous avez accès à une tonne de données.
  • Il n’y a pas de friction car vous n’avez pas besoin de créer un compte pour l’utiliser.

Le 4 septembre 2019, la première version de thruuu a été mise en ligne. (Découvrez toutes les fonctionnalités de thruuu.)

La sortie d’un nouvel outil ne me donnera pas des backlinks du jour au lendemain. Comme pour le contenu, il me faudra le promouvoir. 

Ma stratégie était plus directe, et ma campagne de promotion a pris la forme d’un envoi d’e-mails froid.

En fait, pour être plus précis, je n’ai pas envoyé d’emails mais des demandes de connexion sur LinkedIn. 

A la même période, j’ai découvert un outil qui automatise les demandes de connexion sur LinkedIn. Avec ProspectIn, et son essai gratuit, j’ai pu envoyer 100 demandes de connexion par jour pendant 15 jours. 

J’ai utilisé ProspectIn pour me connecter à des experts en référencement sur LinkedIn et ce pendant deux semaines. 

Le message d’invitation était toujours le même. Je demandais aux experts en référencement d’essayer mon outil gratuit et de donner leur avis au public. (Vérifiez votre boîte de réception, vous l’avez peut-être reçu.)

Vous pourriez considérer cette approche comme du spamming. (Honte à moi…)

Mais étant donné que je ne vendais rien et que je demandais qu’un simple feedback, j’ai reçu beaucoup de réactions positives. Approximativement entre 15% et 20% de taux de réponse (je ne trouve plus les statistiques exactes).

Etant donné que les gens pouvaient tester l’outil sans friction, ils ont vu que mon intention n’était pas de capturer leur adresse e-mail pour les spammer ensuite avec d’autres trucs.

Ma demande était par ailleurs légitime : je souhaitais également obtenir un retour d’informations pour améliorer l’outil (et j’ai reçu d’excellents commentaires).

Cette première campagne de promotion m’a permis de faire connaître le nom de thruuu au monde du SEO. Les gens ont commencé à le partager et à en parler. 

J’ai reçu d’excellents articles sur l’outil et même un article d’un blog japonais. Une chose que je n’aurais jamais pu atteindre avec une campagne de link building classique.

C’est ainsi que j’ai obtenu un pic de trafic en novembre 2019.

Cette stratégie a très bien fonctionné, et maintenant environ 15% de tous les backlinks proviennent de l’outil.

Dans l’ensemble, j’ai gagné plus que des backlinks et développé une marque.

Vous vous demandez peut-être comment faire de même pour votre site Web, votre blog ou votre entreprise.

Supposons que vous travaillez dans le secteur des technologies de l’information, et plus particulièrement dans le secteur du SaaS. Il vous est possible de créer une application ou d’ouvrir gratuitement une partie de votre outil. 

Si vous êtes sur un autre créneau et que vous ne pouvez pas créer d’outil complexe, il y a toujours des solutions à envisager, tels les calculateurs (par exemple, calculateurs d’assurance, calculateurs d’impôt, calculateurs de nombre de mots).

L’avantage du premier arrivé

En mai 2020, Google a annoncé que l’expérience de page sera un nouveau facteur de classement et a introduit en même temps les Core Web Vitals. 

Après avoir lu cette nouvelle, j’ai eu le sentiment que cela pourrait devenir quelque chose d’important : Un nouveau signal de classement impliquant un aspect technique. Je pensais que cela ferait du bruit dans les prochains mois.

Suite à cela, j’ai posté un message sur LinkedIn pour évaluer si le sujet était perçu comme intéressant. Étonnamment, j’ai reçu beaucoup de commentaires. 

J’ai décidé de passer le week-end à chercher et à écrire sur le sujet et à proposer le premier guide complet sur les Core Web Vitals.

Le lundi suivant, les premiers articles sur les Core Web Vitals étaient déjà publiés. Neil Patel, Search Engine Journal et d’autres grands éditeurs de contenu sur le SEO étaient prêts avant moi. C’était une bonne nouvelle pour moi. Je pouvais analyser ce qu’ils disaient.

J’ai remarqué qu’ils n’étaient pas si complets que ça. Les articles expliquaient le « quoi » mais pas le « comment ». Il manquait des sujets tels que la façon d’améliorer votre site Web ou de corriger les Core Web Vitals. 

J’ai passé quelques jours de plus à écrire et à ajouter des détails à mon article. J’ai couvert les parties manquantes.

La rédaction d’un contenu complet associé à l’approche du premier arrivé a fonctionné à merveille.

Six jours plus tard. 6’000 mots plus tard. J’ai publié deux articles : Un en anglais et un en français. 

Après avoir appuyé sur le bouton de publication, j’ai commencé à promouvoir l’article. (Nous parlerons plus en détails de « comment promouvoir un article » dans la prochaine section). 

Par chance, mon article a été bien accueilli par la communauté des référenceurs et par les moteurs de recherche. Voici quelques statistiques une semaine après sa publication :

  • 3700 vues de l’article
  • 4’500 utilisateurs sur mon site
  • 10+ backlinks (dont un de Search Engine Roundtable)
  • 45 nouveaux abonnés
  • Mentionné par les meilleurs experts en SEO
  • 7ème sur Google US, 2ème sur Google France

Même John Muller l’a aimé.

Cette tactique présente de nombreux avantages. 

Tout d’abord, vous pouvez rivaliser avec des sites Web qui ont plus d’autorité. Votre avantage est la rapidité. Vous pouvez être le premier sur Google. 

De plus, si votre article est plus complet, vous aurez l’avantage de couvrir plus d’aspects du sujet, ce qui signifie un ensemble plus large de termes de recherche.

Un deuxième avantage est que vous serez la source des futurs articles sur le même sujet.

Tous ceux qui préparaient un article ou qui recherchent « Core Web Vitals » au mois de juin 2020 ont peut-être lu mon article. Cela m’a aidé à obtenir des mentions et des backlinks supplémentaires. 

Cela renforça l’autorité de mon site Web, et dans l’ensemble, mon expertise a de nouveau été partagée au sein du joyeux monde des SEO.

Booster vos contenus depuis les réseaux sociaux

La promotion du contenu est aussi essentiel que sa rédaction. Vous ne pouvez pas vous contenter d’appuyer sur le bouton de publication et d’attendre. 

Pour maximiser vos efforts, vous devez promouvoir activement votre nouveau contenu.

Comme je l’ai déjà mentionné, l’une de mes premières tactiques a été de diffuser du contenu sur Twitter. Je l’ai beaucoup utilisé au tout début de mon blog. Pour commencer à construire une autorité initiale et un réseau. 

Aujourd’hui, je me concentre davantage sur un boost initial à partir des réseaux sociaux afin d’exposer mon article à la plus grande audience possible.

Pour mes articles récents, je suis plus ou moins le même processus pour les promouvoir. (Et on va le voir ensemble maintenant.)

Je vais mettre en évidence ce que j’ai fait pour mon article sur le Topic Cluster (ou cocon sémantique si Laurent me lit) publié en novembre 2020. Celui-ci a bénéficié d’une couverture médiatique massive (et si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment de vous rattraper). 

Pour promouvoir mes articles, je n’utilise qu’un seul réseau social. Il ne s’agit pas de Twitter mais de LinkedIn. C’est là que j’ai l’habitude de communiquer et de communiquer le plus avec d’autres personnes pour construire mon réseau.

Ma tactique de promotion se déroule en deux temps. 

Je commence par un premier message sur LinkedIn pour attirer l’attention de mon public sur mon prochain contenu. 

Je suis ici les « meilleures pratiques » d’un post LinkedIn :

  • Deux premières lignes pour attirer l’attention
  • Une image que les SEO aiment (comme un graphique de GSC ou GA).

Ensuite, lorsque les gens cliquent sur le message, ils voient plus de contenu où

  • J’explique mon histoire pour susciter l’intérêt
  • Je leur demande s’ils veulent en savoir plus
  • Et enfin, je leur dis que je vais bientôt publier un nouvel article, et que s’ils veulent le lire, ils devront laisser un commentaire ou un « like ».

L’algorithme de LinkedIn souhaite de l’engagement. Il est essentiel que les gens aiment et commentent votre post. Ensuite, celui-ci sera affiché à plus de personnes dans le réseau et ainsi de suite.

L’écriture d’un tel message suit le modèle AIDA.

AIDA représente un modèle de marketing et les étapes clients avec Attention, Intérêt, Désir et Action. Ce modèle peut également être utilisé pour la rédaction de textes, de landing pages ou même d’e-mails à froid. 

A ce propos, je ne suis pas ce modèle d’écriture tout le temps. En fait, j’essaie de raconter une histoire des plus captivantes possible  en quelques lignes et de demander un « like » et un commentaire.

Vous vous dites peut-être que je ne suis pas le seul à faire ce genre de post sur LinkedIn. 

Mais généralement, ce qui se passe, c’est que quelques jours plus tard, l’auteur revient vers vous avec un message direct contenant le lien vers l’article, le livre blanc ou le webinaire. 

Mon approche est légèrement différente. 

Quelques jours plus tard, une fois l’article terminé, je publie un nouveau message sur LinkedIn avec un lien vers l’article.

(À propos, il m’arrive de commencer à écrire après le premier post LinkedIn. Cela me donne plus de motivation et en quelque sorte de date limite. De plus, je peux voir si les gens sont intéressés par le sujet).

Alors comment puis-je le booster ? 

Eh bien, j’ai utilisé l’audience générée par le premier post LinkedIn pour booster le nouveau post. 

Mon premier article m’aide à obtenir une audience segmentée et engagée et je vais leur demander de visiter le nouveau post LinkedIn et de promouvoir celui-ci avec un like ou un commentaire.

Booster vos contenus depuis les réseaux sociaux

Ce que je fais avec le second post prend environ une heure ou deux. Je contacte manuellement chaque personne qui a aimé ou commenté l’article précédent et je partage le lien vers le nouvel article LinkedIn. 

Je leur demande également de déposer un like et un commentaire. Et je discute un peu avec eux s’ils sont disponibles. C’est pourquoi cela peut prendre deux heures… 

Grâce à leur engagement, le nouveau message est de plus en plus visible dans le réseau.

Cette tactique fonctionne plutôt bien car l’audience issue du premier post est hautement qualifiée. Cela signifie qu’il s’agit de mon public cible et qu’il attend le nouvel article. Ils sont donc prêts à laisser un like et un commentaire sympa. 

Mon conseil est de construire votre réseau au fil du temps en partageant des articles de qualité. Vous serez alors récompensé. 

C’est ce qui m’est arrivé avec l’article Topic Cluster en Novembre 2020. 

En partant d’une bonne promotion sur LinkedIn, l’article a été consulté et partagé par des experts internationaux sur Twitter. Grâce à Cyrus Shepard, Glenn Gabe et d’autres personnes importantes dans le domaine du référencement, davantage de personnes ont vu l’article.

J’ai pris cet exemple parce que c’est le plus remarquable. Aussi, je suppose que la promotion est la clé, et c’est la qualité de l’article et le développement de mon réseau qui m’ont aidé à obtenir ce résultat.

Et nous en arrivons à la dernière partie de cet article.

L’accent sur la qualité

Pour moi, qualité rime avec un article complet et riche en recherches. 

Je peux passer 20 heures ou 30 heures sur un article parce que je fais beaucoup de recherches pour comprendre le sujet à fond avant de le synthétiser en 3’000 mots ou plus.

Comme nous parlons du nombre de mots. Mon approche n’est pas d’écrire du contenu long. Mais un contenu complet, détaillé, holistique.

Bien sûr, mes articles sont souvent longs car il est compliqué de détailler les faits en seulement 800 mots.

Ne pensez pas au nombre de mots mais à la profondeur du sujet.

Gardez également à l’esprit que votre public dispose de nombreuses ressources sur le Web. Pourquoi prendraient-ils 10 ou 20 minutes pour lire votre article ?

Je suis parti du principe que les gens ne veulent pas perdre leur temps à naviguer sur Internet pour trouver une réponse à leur question. Ils ont besoin d’informations et rapidement sans perdre leur temps. 

Si vous offrez toutes les informations dont ils ont besoin en un seul endroit, vos chances d’être lu augmentent. (mais vous pouvez ne pas être d’accord avec moi)

De plus, en vous concentrant sur la qualité, vous êtes considéré comme un expert. 

Vous établissez une relation de confiance avec votre public. En partageant, encore et encore, des articles intéressants, cette confiance grandira et augmentera le succès de votre prochain article et favorisera d’être vu, lu, partagé, aimé, lié… 

La qualité et l’expertise sont des facteurs importants lorsque vous démarrez un nouveau site Web. 

Si vous écrivez un nouvel article maintenant, prenez une semaine de plus et rendez-le plus détaillé. Faites plus de recherches. Je peux parier que vous aurez plus de succès.

Développez votre marque et votre réseau

On ne parle plus de SEO… Ou peut-être que si ? 

L’importance de votre réseau. 

Toutes les actions que j’ai menées au cours des deux dernières années m’ont permis de développer mon réseau. 

En partageant de bonnes choses, j’ai rencontré de nouvelles personnes et obtenu de nouvelles opportunités de collaboration (comme des Guest Post si nous parlons de SEO). 

Mais cela va au-delà du référencement. 

Pour avoir un site web réussi, vous ne pouvez pas être seul.

Comme votre site a besoin de backlinks, vous devez vous connecter avec vos pairs. 

Dans l’ensemble, votre réseau aura un impact positif sur votre site web, car votre réputation en ligne est importante. Je suis parti du principe que tous les signaux de marque, lorsque vous êtes mentionné ailleurs sur le web, sont utilisés par les moteurs de recherche.

N’ayez pas peur de vous connecter et de créer de nouvelles connexions. 

Vous pouvez également vous connecter avec moi.

Expérimenter, échouer et apprendre 

J’ai partagé avec vous aujourd’hui toutes les stratégies qui ont fonctionné pour moi. J’ai aussi essayé des choses qui n’ont pas marché. 

Quand j’ai commencé mon site Web, j’avais une approche expérimentale. Je testais différents types de contenu, différentes manières de publier, différentes manières de créer des liens retour. 

Aujourd’hui, j’ai partagé ce qui fonctionne pour moi, et j’espère que cela pourra vous aider dans votre stratégie. 

Utilisez-les, essayez-les et peut-être que cela fonctionnera pour vous. Peut-être que vous devrez les adapter où même peut-être que cela ne fonctionnera pas dans votre niche…

Mais vous devez essayer. Vous devez mesurer et répéter ce qui fonctionne. 

Restez à l’écoute, ne vous reposez pas sur vos acquis et continuez à apprendre. Pour découvrir des nouvelles stratégies et tactiques, vous pouvez également suivre une formation SEO.

La création d’un site Web à partir de zéro, le développement d’un public et d’une marque nécessitent de la cohérence. Vous verrez également qu’avec le temps, vos efforts porteront leurs fruits.

N’hésitez pas à revenir vers moi et à partager votre expertise, vos stratégies et vos tactiques. Je suis toujours curieux de voir ce que font les autres.

(2 commentaires)

Join the conversation